Surmoulage sur une vaste gamme de polymères

Les technologies modernes de transformation des matières plastiques permettent de créer des produits constitués de deux ou plusieurs matériaux différents au sein du même cycle de production. Ces technologies, qui sont appelées technologies 2K dans le cas le plus courant de deux matériaux, impliquent l’utilisation d’au moins deux matériaux aux caractéristiques mécaniques et/ou fonctionnelles différentes qui sont transformés ensemble pour créer un produit unique constitué de l’un des matériaux de certaines zones et, dans d’autres, de l’autre.

Le cas le plus courant est celui des artefacts constitués d’une partie plus rigide, qui agit généralement comme une structure porteuse et d’une partie souple couplée à des caractéristiques et des fonctions différentes et spécifiques, par exemple des joints d’étanchéité ou des surfaces de friction (grip).

Avec la technologie de bi-injection ou de co-extrusion, il est possible de transformer deux matériaux différents, s’ils sont choisis et/ou préparés de manière appropriée, sans avoir besoin de colles et/ou d’assemblages de toute nature, en évitant des processus d’assemblage coûteux et en rendant le processus de production plus rapide.

Nos compounds MARFRAN 2K ont une excellente adhérence sur une grande variété de substrats : à partir de polyoléfines, comme le polypropylène et le polyéthylène, en passant par les technopolymères comme PC, ABS, PA, PET, SAN pour n’en nommer que quelques-uns.
Le MARFRAN 2K est disponible dans une vaste gamme de duretés Shore A.

Pour évaluer le degré d’adhérence entre les deux matériaux, nous avons choisi de suivre la norme VDI 2019 qui nous permet de fournir des données scientifiques sur lesquelles fonder des projets sérieux et fiables.
Ce mode opératoire consiste à mouler sur presse bi-injection une éprouvette que l’on tire pour effectuer les mesures de force de pelage : le composant mou de l’éprouvette est soumis à une traction à vitesse constante, avec un angle d’interface de 90° jusqu’à ce que l’union entre les deux matériaux se sépare ou le matériau le plus mou se brise. La force requise et la distance parcourue sont traitées par une machine dédiée et mise au point selon la norme ISO 527-1.

La force de pelage est calculée comme le rapport de la force de pelage en Newton à la largeur de l’échantillon en millimètres. La méthode de rupture et/ou de décollement du matériau mou est évaluée visuellement et classée dans les termes suivants:

Pour en savoir plus sur le sujet, veuillez nous contacter en utilisant le formulaire ci-dessous ou directement à l’adresse e-mail: alexandra.lorini@marfran.com oppure info@marfran.com

ECRIVEZ-NOUS